Actualités

La folie créatrice des années 40-50

Au sortir de la guerre, l’ardeur de la liberté et de la joie retrouvée se manifestait dans tous les domaines artistiques. La plus éclatante manifestation de cet élan vital devait être donné par la Haute Couture. Christian Dior a imprimé le ton pour des lignes à la fois déliées et constructives. Pour les joailliers, les bijoux devaient exprimer la vie, le rêve, la légèreté, l’enchantement. Ils devaient être l’indispensable complément de la toilette, au service d’une esthétique nerveuse et distinguée, accordés à la silhouette longiligne définie par les couturiers. L’or, ne régnait plus seul. Avec la prospérité, platine et brillants revenaient en force comme sur cette bague aux lignes structurées et inventives, faites de droites et d’angles acérés, contrebalancés par de douces courbes.

Illustration : Bague en or jaune, platine et diamants, époque vers 1940. Vente Paris, Drouot, 27 juin 2017, Leclere SVV.