Actualités

Boucheron et l’art du travail du métal

Au lendemain de la seconde guerre mondiale, le commerce du luxe retrouve sa vitalité. Avec la Libération, c’est l’allégresse générale qui éclate, l’oubli des années sombres, c’est le retour aux affaires, à la fantaisie et à l’opulence. Dans le domaine de la mode, Christian Dior donne le ton, permettant à la femme à travers ses toilettes de lui redonner toute sa féminité, sa grâce, son élégance et sa fantaisie. Cette nouvelle mode inspirera les maisons de joaillerie et en particulier la maison Boucheron qui inventera de nouvelles formes, de nouvelles associations de matières et de pierres. L’or est réhabilité ; il est tressé, fileté, torsadé, ciselé pour épouser les formes les plus fantaisistes et extravagantes. Les bijoux se font volumineux car il est l’heure d’affirmer une nouvelle joie de vivre, une nouvelle façon de s’habiller et de se parer de bijoux.

Illustration : Boucheron, bague dôme et or et diamants, époque vers 1950. Vente Paris, Drouot, 14 novembre 2017, Simon & Partners, Leclere SVV.