Actualités

Un record pour une broche de Janesich

Cette broche Art Déco signée Janesich, en platine, cristal de roche, diamants et émail noir a été adjugée 105 000 € lors de la dernière vente de joaillerie de la maison de vente Millon ce 9 juillet. Un record pour une broche de cette célèbre maison de joaillerie, d’origine italienne, installée en France à partir de 1896. Ce record témoigne de la vitalité du marché de l’art et en particulier celui de la joaillerie lorsqu’il se présente des pièces de grandes qualités, qui n’échappent pas aux goûts avisés des collectionneurs.

Illustration : Janesich, broche platine, diamants, cristal de roche et émail, Vente 9 juillet 2020, Millon SVV, Paris, Simon&Partners Expert.

Le retour du printemps

Le contexte sanitaire actuel ne nous permet pas de fêter le printemps et ses promesses comme il se doit. Que cela ne tienne ! Les festivités de printemps seront plus tardives mais encore plus joyeuses ! Pendant cette période, nous sommes naturellement présents pour répondre à vos demandes via notre formulaire de contact ou au téléphone.
La vente aux enchères MILLON Joaillerie, prévue le 24 mars à Paris, est reportée au 26 mai. Le catalogue est en ligne, il vous invite à rêver…
En attendant, Take Care….

Illustration : Bouquet de printemps ! 21 mars 2020.

Une création de la maison René Boivin

La maison de vente MILLON présentera lors de sa prochaine vente Joaillerie une exceptionnelle bague signée René Boivin réalisée dans les années 70 et dessinée par Marie-Caroline de Brosse.
Suzanne Belperron, Juliette Moutard, Marie-Caroline de Brosse…
3 noms, 3 dessinatrices de talent éternellement associés aux créations de la prestigieuse maison Boivin. Lorsque Marie-Caroline de Brosse arrive chez Boivin en 1970, elle se voit très vite confiée la direction des créations de la maison et en dessinera alors les bijoux pendant plus de 20 ans. Tout en s’inspirant de la grande tradition joaillière française et se nourrissant de l’esprit de ses prédécesseurs, elle créera son style propre, original, élégant et féminin. Ses créations se caractérisent pas un choix et une association audacieuse des matériaux et par une quête perpétuelle de forme que la bague « déportée » présentée ici illustre parfaitement.

Illustration : René Boivin, bague en or et diamant, vente Paris, Drouot, 24 mars 2020, Millon SVV, Simon&Partners Expert.

Les Jeudis de la Joaillerie

Nous remercions la galerie Honoré des Arts qui nous a accueillis pour notre première « conversation » autour d’un petit déjeuner pendant lequel nous avons présenté les masters pieces de la prochaine vente Joaillerie de MILLON SVV (Paris, Drouot, 24 mars 2020).
Le moment partagé, joyeux et convivial, fut apprécié par ceux et celles qui suivent ces ventes avec intérêt. La maison de vente MILLON et nous même renouvellerons l’expérience un jeudi par mois en abordant des thèmes à chaque fois différents relatifs à la Joaillerie.

Les Jeudis de La Joaillerie, 5 mars 2020, Simon&Partner Expert, Millon SVV.

Le bestiaire de Van Cleef and Arpels

Le thème animalier a inspiré tout au long du XXème siècle de nombreux joailliers de la place Vendôme. Dans les années 60 et 70, Van Cleef and Arpels s’empare du thème et le développe avec humour et fantaisie. Parmi les plus emblématiques créations de cette période, citons le Lion ébouriffé et le Chat malicieux. Ces petits animaux, aux postures et allures ludiques, réalisés en vue d’être portés sur un revers de col, nous invitent à sourire. Plus récemment, la maison VCA réinvente le thème autour du sujet de l’Arche de Noé en imaginant un monde animal empreint de féérie.

Illustration : Van Cleef and Arpels, broche « Lapin » en or, vente Paris, Drouot, 24 mars 2020, Millon SVV, Simon&Parters Expert

La pêche miraculeuse des perles fines

La perle fine, la reine des perles…le produit de plusieurs années d’un processus d’accumulation de couches successives de nacre autour d’un « intrus » dans l’huître. La perle fine d’eau de mer, par la délicatesse de sa matière, de sa couleur et par sa rareté, est aujourd’hui extrêmement recherchée. Parfaitement ronde ou de forme baroque, d’une infinité de couleurs nacrées et délicates, elle orne de ravissants bijoux XIXème tel que ce pendentif serti de diamants.

Illustration : pendentif diamants et perle fine XIXème siècle, vente ONLINE jusqu’au 6 décembre 2019, Millon-Artprecium SVV, Paris, Simon&Partners Expert.

Lacloche Joailliers

L’Ecole de Arts Joailliers nous livre une exposition exceptionnelle sur la maison parisienne Lacloche, qui brilla dans l’univers de la joaillerie durant 7 décennies, de 1890 à 1960.  Les pièces exposées mettent en lumière le raffinement, l’élégance, la créativité et  la qualité de la production de cette maison.  Ses créations séduisirent une clientèle internationale, des têtes couronnées jusqu’à la haute bourgeoisie. Soulignons l’édition, à cette occasion, d’une monographie remarquable sur cette maison, qui relate son histoire, rassemble des documents d’archives et illustrations inédits jusqu’à ce jour. A voir et lire absolument.

Lacloche Joailliers, Ecole des Arts Joailliers, Paris, jusqu’au 20 décembre 2019.
Illustration, Lacloche, bracelet manchette, or jaune, argent, cabochons de corail, 1937.

Les diamants de la vente du 28 mars

Plusieurs beaux diamants seront présentés lors de notre prochaine vente aux enchères le 28 mars prochain.
Citons un diamant taillé en brillant pesant 8,92 carats, accompagné d’un rapport d’analyse du Laboratoire Français de Gemmologie, ainsi que deux autres diamants pesant respectivement 4,23 carats et 4,75 carats, également certifiés.
Notre clientèle d’acheteurs internationaux, toujours au rendez-vous de nos ventes, leur assure de belles enchères et de beaux résultats finaux.
Notre cabinet d’expertise se tient à votre disposition si vous souhaitez expertiser votre diamant pour en connaître sa valeur, en vue d’assurance ou de vente éventuelle.

Illustration : bague or blanc et diamant, vente Paris, Drouot, 28 mars 2019, Simon§Parters, Leclere SVV, Paris, Drouot.

Bagues d’hommes, la collection d’Yves Gastou

Yves Gastou dévoile dans ce bel écrin de l’Ecole des Arts Joailliers sa collection vouée exclusivement aux bagues d’homme. Plus de 1000 bagues chinées à travers le monde sont présentées, nous dévoilant une facette inédite de ce grand collectionneur et amateur d’art. Les bagues exposées sont rassemblées selon 7 thèmes : néoclassique, chevalerie, gothique, religieux, vanités, ethnique, curiosités. Le visiteur imaginera facilement que chaque bague recèle une histoire que la relie à son propriétaire et ne pourra se dessaisir d’un sentiment de mysticisme en parcourant la visite de cette collection.

Bague d’Homme, collection Yves Gastou, Paris, Ecole des Arts Joailliers, jusqu’au 30 novembre 2018.
Illustration : bague d’évêque ou de cardinal, Froment Meurice, 1866.

Des résultats très satisfaisants pour la vente des diamants

La vente du 7 novembre dernier a été très satisfaisante pour l’ensemble des diamants mis en vente. Les 13 diamants proposés dans cette vente ont tous été adjugés au delà des estimations indiquées sur le catalogue.
Le diamant de 3,71 carats a trouvé preneur à 42000 €, celui pesant 3,23 carats a été adjugé à 22000 € et le 3,05 carats à 19500 €.
Les diamants de poids inférieur ont également trouvé preneur : 9500 € pour 2,41 carats et 5800 € pour une diamant pesant 1,61 carat.
Les rapports d’analyse de laboratoire, accompagnant l’ensemble de ces diamants, ont permis aux potentiels acheteurs d’avoir une idée précise de leurs qualités.

Illustration : diamant 3,71 carats, adjugé 42000 €. Vente Paris, Drouot, 7 novembre 2018, Simon&Partners, Leclere SVV.

Un grand bijoutier du XIXème siècle : Alexis Falize

Alexis Falize est le fondateur en 1838 d’une maison de joaillerie qui marquera son époque par la qualité de son travail, le caractère novateur de certaines de ses créations, notamment de magnifiques bijoux émaillés, et la renommée qu’acquerra cette maison grâce à ses héritiers qui développeront la maison jusqu’au début du XXème siècle.
Le bracelet présenté dans la vente et qui porte le poinçon de maître d’Alexis Falize se distingue par l’harmonie de son dessin (l’alternance de grenats ronds et rectangulaires soulignées de perles) et surtout par la qualité et la délicatesse du travail de ciselure sur l’or.

Illustration : A.Falize, bracelet or et grenats, vers 1850. Vente Paris, Drouot, 7 novembre 2018, Simon&Partners, Leclere SVV.

Les bijoux Napoléon III à l’honneur dans notre vente du 13 mars

Un certain nombre de bijoux Napoléon III sera présenté dans notre prochaine vente qui aura lieu à Drouot le 13 mars. Durant cette période (1850-1870), les bracelets se font larges et s’ornent d’imposants éléments décoratifs centraux. L’or, finement travaillé, est souvent souligné d’émail ; les franges, pompons, noeuds, rubans viennent agrémenter les colliers, broches et pendants d’oreilles. Les bijoux en corail sont particulièrement appréciés ainsi que ceux réalisés avec de fines mèches de cheveux tressées. Le bracelet présenté ci-contre illustre parfaitement cette période : ce motif de boucle de ceinture est fréquent et le décor de pointillés sur fond d’émail noir  très représentatif des bijoux de cette époque.

Illustration : Bracelet en or et émail  noir, époque Napoléon III, vente Paris, Drouot, 13 mars 2018, Simon&Partners, Leclere SVV.